The Fragrance Foundation France

Hommage à des amis disparus depuis 2013

Lors de la soirée de remise des FIFI2014, la Fragrance Foundation France a souhaité rendre un hommage à cinq professionnels, qui ont tous, chacun avec son talent, écrit quelques pages de l’histoire de la parfumerie, et nous leur en sommes reconnaissants.

Sandrine Videault Sandrine Videault, créatrice du monde du parfum
1969-2013
Née en Nouvelle Calédonie, Sandrine Videault a eu la formidable chance d’être l’élève d’Edmond Roudnitska et de passer auprès du Maître quelques années d’apprentissage, entre 1992 et 1996. Par la suite, elle n’aura de cesse de glorifier la création en parfumerie, de donner aux matières et aux compositions une accessibilité plus grande auprès du grand public, notamment à travers quelques installations olfactives dans de grandes expositions, dans le monde. En 2002, elle avait recréé le celèbre parfum égyptien Kyphi, exposé au musée du Caire.Elle a signé quelques jolis compositions, et notamment Manoumalia, pour la marque Les Nez, et plus récemment, juste avant sa mort, Magnolia Grandiflora, pour Saskia Havekes, créatrice florale australienne.

Martine MarcowithMartine Marcowith, éditrice et journaliste de mode/parfum
1951-2013
Une femme faite d’élégance, de grâce et d’esprit. Sa culture n’avait d’égal que son humour, parfois mordant mais jamais méchant. Elle avait débuté sa vie professionnelle dans l’édition, et s’était tournée vers la mode et la beauté, apportant à cet univers son immense talent de rédactrice, et une ouverture d’esprit bien venue dans ce monde parfois si cloisonné. Martine Marcowith a été rédactrice en chef à Marie-France, rédactrice en chef du magazine Femme. Et en 2008, avait été nommée directrice de la rédaction d’Atmosphères (groupe Express-Roularta), tout en collaborant à Pink TV. Elle a écrit plusieurs livres, et notamment écrit les chapitres parfums et beauté de l’ouvrage « Chanel » aux éditions Assouline (2012).

Geoffrey WebsterGeoffrey Webster, industriel de la parfumerie
1945-2013
Pilote émérite pendant la guerre du Vietnam, Geoffrey Webster a rejoint ensuite l’Université de Chicago et obtenu un MBA (gestion et économie). Il fait une carrière internationale au sein de la société de Parfumerie Givaudan, dont il devient en 1999 Président de la Division Parfumerie et Membre du Comité Exécutif. Il a joué un rôle clé dans le développement de la parfumerie fine en Amérique du Nord et en Europe et est devenu rapidement une figure importante du monde de la parfumerie.  Geoffrey Webster était un homme très complet : homme d’affaires, pilote, écrivain, peintre, collectionneur et père de trois jeunes enfants. Il avait réuni la plus importante collection de maquettes anciennes d’avions retraçant l’histoire de l’aviation de ses origines à 1970 et a écrit plusieurs ouvrages qui font référence en la matière.

Maurice MaurinMaurice Maurin, parfumeur-créateur
1936-2013
Cet Ardéchois fidèle au pays de sa famille a consacré une partie essentielle de sa vie aux parfums, que ce soit chez Charabot, Givaudan, Créations Aromatiques, Robertet, à Grasse, à Paris, à Tokyo, New York ou Nice. Maurice Maurin avait signé Amazone d’Hermès, Bogart, Vanilla de l’Artisan Parfumeur. Auteur d’un livre « La Sagesse du Créateur de parfum », il avait également eu la belle idée d’une restaurant baptisé Macis&Muscade, où le menu mélait savamment saveurs et parfums. Président de la Société Française des Parfumeurs, il n’avait de cesse que de transmettre son savoir, et de défendre le statut du parfumeur. C’est du reste l’un des initiateur du Cercle des Parfumeurs.

Serge_RosinoerSerge Rosinoer, industriel de la parfumerie
1933-2014
Serge Rosinoer a consacré l’intégralité de sa carrière à l’industrie de la beauté et du parfum. Après des débuts chez Corday Parfums puis Max Factor, Serge Rosinoer a rejoint en 1978 le Groupe Clarins en tant que Vice-président et Directeur des Opérations. Moteur de l’expansion internationale de Clarins, Serge Rosinoer a fait de cette société familiale un leader mondial de la beauté et du parfum. Il avait pris sa retraite opérationnelle en mai 2000, mais continuait à siéger au Conseil de surveillance de Clarins en tant que Vice-président. Il a également joué un rôle important dans les institutions de cette industrie.