The Fragrance Foundation France

IFF: Secret smelling et captifs dévoilés

Le rendez-vous annuel est bien orchestré. Onze parfumeurs installés derrière leur table, avec leurs mouillettes et leurs petits flacons, et une armada de journalistes connaisseurs, qui pendant 60 minutes jouent aux chaises musicales pour aller découvrir de table en table la fragrance d’un créateur. Au chronomètre, Judith Gross, directeur créatif Fine EMEA d’IFF, qui à intervalle régulier fait énergiquement sonner sa cloche pour activer la ronde. Un vrai manège des matières, nouvelles molécules toutes captives, ingrédients naturels ou de synthèse, fruits de la recherche d’IFF. Elles nous sont révélées à nos narines par l’intermédiaire de créations olfactives inédites réalisées par les parfumeurs maisons. Il y a une vraie jouissance dans ce partage. Comme s’ils revenaient tous d’une fugue et nous racontaient leur école buissonnière. Qui est forcément aussi un peu la nôtre, puisque nos parfumeurs-créateurs en liberté nous entrainent dans leur imaginaire, hors des sentiers battus et rebattus, avec leurs mots et leurs choix de matières, retour vers un passé revisité pour certains, et fenêtre sur l’avenir pour d’autres.  Nous avons découvert l’Ambertonic®, un musc demandé par les nez pour retrouver les muscs nitrés d’antan, et leur permettre de glisser dans leur formule une « jolie note boisée ambrée » pour Jean-Christophe Herault, « avec un effet pêche veloutée » pour Domitille Bertier. Dominique Ropion a fait une plongée dans la structure mythique du gardénia, « vraie composition florale de parfumeur ». Anne Flipo a choisi le pamplemousse, « élixir de jeunesse » et l’a associé avec la rose et Starfleur® molécule florale transparente. Nicolas Beaulieu a choisi le Cosmofruit®, une note confite, presque tatin, épicée, pour travailler une fougère au masculin, et créer Space Cowboy. Juliette Karagueuzoglou nous l’a joué detox, avec un gingembre frais de LMR et un CristalFizz© aldéhyde qui souligne l’aromatique coriandre. Alexis Dadier a jeté son dévolu sur un fruit étrange de la famille des cédrats, la main de Bouddha, associé à l’encens, pour une dimension mystique, lumineuse, enrichi des vibrations de l’Ambertonic®…Et tant d’autres histoires et de passions à découvrir, dans le livret qui accompagne le coffret Secret Smelling™

Marcus Barboza photographe de NATURE MORTE à Asnières sur Seine, Bois-Colombes, Courbevoie, Puteaux, Levallois-Perret, Paris, IDF.

Coffret IFF Secret Smelling™  / Marcus Barboza ©

 

« Créations sans contraintes, coups de poing d’un art olfactif ici éclatant, le coffret Secret Smelling™ qui les contient, bel écrin de cuir vernis noir, est en vente à partir du 15 mars à Paris chez Jovoy  (4, rue de Castiglione – Paris Ier), en Europe sur le site Auparfum (auparfum.com/speedsmelling) et aux USA sur le site LuckyScent (www.luckyscent.com),
Edition exclusive limitée à 300 exemplaires (150€)