The Fragrance Foundation France

La Maison Rochas cultive son héritage patrimonial

Femme, Madame Rochas, Tocade : ces trois fragrances à la féminité exacerbée incarnent aujourd’hui l’héritage des parfums Rochas. Elles racontent la maison, l’audace, la joie de vivre, mais aussi l’élégance. Avec une modernité telle qu’elles appartiennent autant au futur qu’au passé et tracent la voie de la parfumerie de demain. Désormais, ces trois parfums sont distribués dans leur flacon d’origine, témoignant de l’éclat des talents et du savoir-faire français. Les parfums Byzance et Lumière seront à leur tour réédités à la fin de l’année…

Flacon Femme Rochas

Femme (1945)

L’histoire : Fou amoureux d’Hélène, sa femme depuis peu, Marcel Rochas presse Edmond Roudnitska de lui concocter un parfum d’une féminité absolue. Un parfum qui capture le style de ses créations sculpturales à la sensualité exacerbée. En 1943, l’élixir est prêt, mais la guerre empêche une diffusion de grande ampleur. Marcel Rochas propose donc en exclusivité l’élixir abrité par un flacon de cristal signé René Lalique à une petite sélection de Belles de l’époque : la Duchesse de Windsor, la Vicomtesse de Noailles ou encore Michèle Morgan C’est en 1945, dans les salons de la maison de couture de l’exposition « Les Parfums à Travers la Mode 1765-l945 », que « Femme » rencontre enfin son public.

L’élixir : Pour la première fois en parfumerie, une note fruitée de prune tient le rôle titre dans une composition. Idéale pour contrebalancer la verticalité de laccord chypré, elle se lie volontiers avec les fleurs, ylang et jasmin, qui naissent en coeur de fragrance. Une partition qui ne serait pas tout à fait aussi addictive sans une touche subtile dépices -cumin, cannelle, girofle- qui illumine l’en semble. En 1989, Olivier Cresp retouche la formule du maître pour adapter le célèbre jus aux contraintes de l’époque. Mais sur la peau, la sensation reste la même : mystérieuse, sophistiquée et terriblemenvoluptueuse. Comme la peau dune femme au sommet de sa féminité.

L’écrin : Flacon iconique de la parfumerie moderne, l’amphore de Femme est une oeuvre d’art. Inspirée des hanches troublantes de Mae West, mais aussi du retour de l’hyper féminité dans la mode, elle est une ode intemporelle au corps sensuel. Lacé de dentelle Chantilly, comme les créations de Marcel Rochas de l’époque, c’est ce flacon magistral qui a inspiré la fameuse guêpière imaginée par le couturier en 1946, brodée de noir sur fond de satin clair. L’objet de tous les fantasmes !

Flacon Madame Rochas Rochas

Madame Rochas (1960)

L’histoire : Muse de Marcel Rochas, Hélène Rochas se transforme en femme de tête, forte et émancipée, quand elle reprend la maison à son décès en 1955. C’est pour célébrer la femme indépendante qu’elle est devenue, presque malgré elle, qu’elle demande à Guy Robert un parfum. «Je voulais offrir un peu de moi-même. Mon parfum devait perpétuer l’élégance selon Rochas tout en reflétant l’image de la femme indépendante que j’étais devenue. Si «Femme» est la sensualité, « Madame Rochas » est la grâce »  a-t-elle déclaré. D’une affolante modernité à sa sortie, Madame Rochas est devenue une partition intemporelle. Comme les sentiments et les valeurs précieuses qui l‘ont inspirée.

L’élixir : Florale aldéhydée, la composition de Madame Rochas sublime la pureté extrême d’une rafale de fleurs blanches veloutées. Jasmin et tubéreuse. roli et Ylang. Le bouquet étourdissant, au sillage crémeux et poudré, est propulsé par des vapeurs d’aldéhydes. Un velours de santal et de bois de cèdre prolonge la magie encore et encore. sans jamais voler la vedette aux pétales.

L’écrin : Dessiné par Pierre Dinand à partir dun flacon en cristal du 18ème siècle, il dévoile huit facettes magnétiques. En contraste avec la netteté de la ligne. Le tradélié d’Hélène Rochas inscrit le nom du parfum, en lettres d’or, sur une sobre étiquette blanche.

flacon Tocade Rochas 2

Tocade (1994)

L’histoire : C’est celle de la maison Rochas. toujours en avance sur son temps, prête à toutes les audaces et à toutes les folies. Espiègle, impertinente, heureuse en un mot, la femme Rochas avait besoin dun parfum qui exalte sa joie de vivreCe sera Tocade, un opus signé Maurice Roucel, qui ose l’ humour en parfum sans sacrifier un gramme d élégance. Le parfum, qui se veut un concentré dla maison Rochas, concilie dans un même flacon, la sensualité de « Femme », l’élégance de « Madame » et la jeunesse d’ « Eau de Rochas ». Un succès fulgurant, élu le meilleur lancement parfum de l’année …

L’élixir : Insolente partition orientale florale, elle ose toutes exubérances. La plus emblématique de Tocade: immerger la reine des fleurs, la rose, dans une overdose de vanille pour un accord jamais senti et impossible à oublier ! Ça et là jaillissent des pointes de thé à la bergamote et d’amandes torréfiéesmais c’est son opulente gourmandise qui assure le coup de foudre.

L’écrin : Clin d’oeil à l’éternel «Femme», Rochas offre avec Tocade, une nouvelle vision de la silhouette féminine, plus étirée, plus élancée, plus contemporaine. Une silhouette surmontée d’un bouchon bijou un peu toqué avec ses trois formes géométriques de couleurs vives, façon verre de Murano, qui varient en fonction du format du flacon. Un design inimitable, conçu par Serge Mansau. Quand à l’étui, il est rouge passion, ultime promesse de l’audace du parfum.

Plus d’information : Capucine Ricci – Directrice des relations publiques Interparfums – cricci@interparfums.fr