The Fragrance Foundation France

Inauguration du Grand Musée du Parfum

grand-musee-parfum-inauguration

Lundi 12 décembre, 73 rue du Faubourg Saint Honoré, les premiers flux de visiteurs se pressent pour pénétrer dans le très attendu Grand Musée du Parfum. Cette inauguration tient de la prouesse si l’on considère la chronologie du projet, qui s’étale sur deux ans seulement depuis que l’idée de cette institution a germé dans l’esprit de Guillaume de Maussion. Les partenaires, équipes et experts ont mobilisé tous leurs souffles créatifs pour scénographier cette matière invisible qu’est le Parfum et proposer aux visiteurs une vraie expérience sensorielle.

grand-musee-parfum-seducteur      grand-musee-parfum-2

La première étape du parcours muséal s’enracine dans les profondeurs du sous-sol de l’hôtel particulier. Dans la Galerie des Séducteurs, l’historienne Elisabeth de Feydeau a narré 7 récits de couples fictifs ou rééls où le parfum joue un rôle déterminant, comme dans l’esprit de conquête qui lie Cléopâtre à Marc Antoine. Ici, il est question de sacré, de pouvoir, d’aura, de remède, et aussi de poison, ce négatif du parfum… Quelques pas plus loin, 3 coupelles sont disposées comme autant d’offrandes, et permettent de sentir la myrrhe, l’encens et l’oliban, sources sacrées des rituels d’immortalité de l’Egypte ancienne. Une seconde salle voutée dévoile des parfums célèbres jusqu’au XIXème siècle : le Vinaigre des Quatre voleurs et l’Eau de la Reine de Hongrie, aux vertus protectrices, curatrices ou rajeunissantes. Les dispositifs de Scentys permettent une diffusion sèche et non invasive de ces élixirs célèbres.

Dans les vitrines sont exposés flacons rares, pomanders ou pot-pourris, issus des collections Drom et du MIP (Musée International de la parfumerie de Grasse). Le Musée Carnavalet a mis en dépôt du mobilier d’Houbigant, dans la section consacré à la Parfumerie Moderne. Des Maisons ont prêté des flacons qui illustrent merveilleusement le rapprochement de la couture et du parfum dès 1930. Verescence, spécialiste de la haute-flaconnerie, expose des spécimens rares.

grand-musee-parfum-3

A l’étage, place à la pédagogie. C’est par un bouquet de roses que l’on aborde la chimie du parfum. L’odeur suave constituée de 400 molécules à l’état naturel, peut se substituer en laboratoire par 3 éléments de synthèse. On peut les inhaler ici en pressant les poires élaborées par Aptar. Des écrans nous font cheminer dans la réception des odeurs et le cheminement du message sensoriel depuis nos narines jusqu’au cortex cérébral. Des dispositifs en forme d’alambics permettent de tester notre aptitude à percevoir ou non une odeur comme le musc. Le procédé du headspace, qui permet de capter une odeur in situ, est décrit, ainsi que son incidence sur la palette du parfumeur. Spectaculaire, Le Jardin des Senteurs nous permet de cueillir au vol, grâce à des capteurs de présence, nombre de parfums figuratifs. Le Sofa des Confidences est un autre dispositif qui permet de tester sa mémoire olfactive à deux. D’autres jeux sollicitent le 5ème sens.

grand-musee-parfum-1

Le 3ème niveau rend hommage à l’art du parfumeur. L’installation interactive des designers Harvey & John incite à prendre en main 25 sphères recelant chacune une matière première de la parfumerie. Ces concentrés d’émotions, composés par IFF, donnent un aperçu de la bibliothèque de parfums du créateur, riche de 1500 ingrédients. Un peu plus loin, la sculpture Blossom déploie 5 rameaux porteurs de 5 interprétations originales de la Rose par autant de parfumeurs-créateurs. Ensuite, pénétrer dans Le bureau du parfumeur, c’est finalement accéder au cerveau d’artistes que sont Jean-Claude Ellena ou Mathilde Laurent, qui se livrent par écrans interposés. De l’autre coté du miroir des coiffeuses interactives, ce sont aussi des maîtres de la parfumerie qui répondent à de nombreuses idées reçues ou à des questions que se pose le public. Point d’orgue de la visite, L’Orgue du Parfumeur est une métaphore contemporaine de la composition olfactive créée par Jason Bruges. Parfums, sons et lumières laser se répondent dans une partition parfaitement réglée.

grand-musee-parfum-4

En sortant, passage obligé par une librairie spécialisée et une boutique d’un nouveau type, où les marques de parfums se mélangent, où des « curateurs olfactifs » partagent leurs sélections. Cet espace est conçu comme un prolongement du parcours et a vocation de vous guider selon vos préférences personnelles, grâce à des tablettes digitales.

Audacieux dans sa conception, ce Musée concentre de grands projets : ouverture artistique, transmission, éducation du public et collaboration avec les acteurs du parfum. La programmation, qui s’annonce riche, sera précisée sur le site.