The Fragrance Foundation France

L’ambre gris

Sécrétée dans les intestins de quelques cachalots (seulement 1 à 5% d’entre eux), cette substance est naturellement libérée par le cétacé avant de flotter à la surface des océans. C’est cette longue macération, souvent durant plusieurs années dans les eaux marines et sous la chaleur du soleil, qui lui donne toute sa puissance odorante, ses notes à la fois iodées et animales. L’ambre gris se métamorphose alors en une matière première très précieuse. Il s’échoue ensuite sur les rivages de Nouvelle-Zélande, de Madagascar ou d’Indonésie, où il est récolté par des pêcheurs ou des promeneurs avisés. Il est alors utilisé dans les parfums sous forme d’infusion, de teinture ou d’extrait. Chaque morceau d’ambre gris est unique et possède une odeur différente. Parce qu’il est exceptionnel, c’est l’un des ingrédients les plus chers de la parfumerie (jusqu’à 10 000 € le kilo) si bien que son utilisation se fait rare. Il est aujourd’hui utilisé sous sa forme synthétique.

Mitsouko – Guerlain 

Shalimar – Guerlain 

Ambre Sultan – Serge Lutens 

Ambre Nuit – Dior 

Coromandel – Chanel 

L’Eau d’Issey Pure – Issey Miyaké