Rencontre avec Thomas Parouty, juré du prix de l’Innovation Responsable pour un Parfum

Fondateur de l’agence MIEUX, Thomas Parouty accompagne grandes entreprises et start-ups dans leur transformation et la communication de leur stratégie RSE, et les aide à comprendre les nouveaux comportements d’achat et de consommation.

Vous avez accepté d’être membre du jury du nouveau prix de l’innovation responsable de la Fragrance Foundation France et nous en sommes ravis. Pourquoi ce prix est-il important pour vous ?

J’ai répondu avec plaisir à cette invitation car je constate que le secteur de la parfumerie accélère sur sa capacité à innover dans le respect de l’environnement et de l’inclusion sociale. Suivant attentivement l’actualité de la RSE et des offres « green / responsables » depuis 10 ans, je trouvais paradoxal que le parfum ne prenne pas plus la parole sur ces sujets, alors qu’il est le premier concerné par la préservation de la biodiversité, un positionnement premium et la possibilité d’un discours plus intellectuel. La participation au jury m’a fait découvrir de très belles initiatives. Désormais, le mouvement est en marche et je parie que les prochains grands succès seront éco-responsables.

Ingrédients clean, recyclage, 100 % naturel, chimie verte… depuis 20 ans, la parfumerie se positionne comme une industrie davantage durable avec des initiatives nombreuses et diverses. Qu’est-ce que cela veut dire pour vous une parfumerie durable ? A votre avis, quelle est la priorité pour la filière ?

Dans le parfum comme dans tous les secteurs, je crois à la cohérence : fabrication, process, made in France, communication… C’est cette cohérence et donc cette sincérité qui vont créer une valeur ajoutée supplémentaire, très attendue désormais des consommateurs. Je constate qu’elle passionne aussi toutes les directions de l’entreprise : marketing, innovation, production, achats, RH… et même financière, car génératrice de marge.

Les sociétés du secteur du parfum et du luxe communiquent de plus en plus sur la RSE. Cette tendance initiée en B2B commence à se développer dans le discours auprès des clients. Pensez-vous que c’est une tendance forte des prochaines années ? En quoi est-ce bénéfique pour le secteur ?

Plus qu’une tendance, c’est une transformation de chaque entreprise, dans la lignée de sa nouvelle raison d’être. La RSE libère la créativité et ouvre de nouvelles pistes d’innovation. Ses exigences de la RSE permettent d’imaginer de nouveaux produits et chaque marque qui s’engagera pourra se différencier des parfums « conventionnels ».

Revenons au parfum. Dans la vie de tous les jours quelles odeurs vous font-elles vibrer ? 

Je porte en été Les Eaux de de Chanel Paris-Biarritz ou Paris-Venise. J’aime leur fraîcheur, leur cœur floral et le fait que ces eaux soient confidentielles. L’hiver, je préfère des classiques, comme Terre d’Hermès pour ses notes d’agrumes et de poivre. Et en tant que professionnel de la RSE, évidemment, son nom, hommage à la Terre qui me touche particulièrement !

https://mieux.com/

Partager cet article