Rencontre avec Caroline Renoux, jurée du prix de l’innovation responsable pour un parfum

Caroline Renoux, Birdeo

Après avoir travaillé près de dix ans pour différents cabinets de chasse de tête en Europe, Caroline Renoux crée en 2010 Birdeo, devenu le cabinet de recrutement et de chasse de tête leader en France sur les métiers à impact positif : engagement sociétal, développement durable, RSE… En 2019, elle décide d’aller plus loin en créant People4Impact, la première plateforme de recrutement destiné aux managers de transition, autoentrepreneurs et freelances des métiers à impact positif. Elle est également l’auteur du livre Comment faire carrière dans les métiers de la RSE et du développement durable.

Vous avez accepté d’être membre du jury du nouveau prix de l’innovation responsable de la Fragrance Foundation France et nous en sommes ravis. Pourquoi ce prix est-il important pour vous ?

Être membre du jury pour la première édition de ce prix de la Fragrance Foundation est un honneur pour moi. Le parfum est un objet des plus utilisés à travers le monde. De fait, toute initiative d’innovation est bénéfique pour le secteur et répond aux attentes des clients : des produits à la fois plus naturels et éco-conçus. 

Ingrédients clean, recyclage, 100 % naturel, chimie verte… depuis 20 ans, la parfumerie se positionne comme une industrie davantage durable avec des initiatives nombreuses et diverses. Que signifie pour vous une parfumerie durable ? À votre avis, quelle est la priorité pour la filière ?

La création d’un parfum est tout un art ! Sa beauté réside à la fois dans son jus, mais se perçoit aussi à travers son écrin. La parfumerie durable est selon moi la production d’un parfum respectueux de l’environnement par un sourcing éthique et responsable des matières premières, sans oublier un flacon et un packaging éco-conçus. C’est un produit que l’on doit considérer dans sa globalité. Il y a donc un fort terrain d’innovation pour la filière, que ce soit dans la réduction des déchets avec de forts enjeux sur l’emballage et le flacon, que dans la création des fragrances, par la préservation de la biodiversité, la lutte contre la déforestation, le travail des producteurs, etc. 

Les sociétés des secteurs du parfum et du luxe communiquent de plus en plus sur la RSE. Cette tendance initiée en B2B commence à se développer dans le discours auprès des clients. Pensez-vous que c’est une tendance forte des prochaines années ? En quoi est-ce bénéfique pour le secteur ?

Au vu des attentes des consommateurs, consommer durable devient un mode de consommation qui croît et va perdurer. Cela est très positif pour le secteur ! Les acteurs de ce secteur investiront d’autant plus sur leurs directions RSE et développement durable. 

Revenons au parfum. Tous les jours quelles odeurs vous font-elles vibrer ?

Je porte L’Instant de Guerlain. J’aime cette fragrance à l’équilibre parfait entre des touches à la fois florales et fruitées.

Partager cet article