TechnicoFlor, passionnément naturel

En 1981, François-Patrick Sabater crée TechnicoFlor, une société spécialisée dans la création et la fabrication de compositions aromatiques, notamment pour l’industrie du parfum, des cosmétiques et de l’hygiène. Un seul crédo : imaginer des parfums de qualité dans le respect de l’environnement. 

Rencontre près de Marseille avec François-Patrick Sabater, le président-fondateur de TechnicoFlor, et Maxime Gransart, son directeur général adjoint.

Christopher Sabater, François-Patrick Sabater, Jeremy Sabater

Qu’est-ce qui vous a donné envie de fonder TechnicoFlor ?

Francois-Patrick Sabater : J’ai eu la chance d’être élevé dans l’univers de la parfumerie et d’évoluer dans ce milieu dès mon plus jeune âge. Parfumeur de métier, mon père m’a ainsi initié à ce monde très fermé. J’ai appris les accords à ses côtés et j’ai rencontré des fournisseurs qui nous rendaient régulièrement visite.
Fort de cette expérience et de ce vécu, je me suis lancé dans l’aventure entrepreneuriale en 1981 en créant TechnicoFlor. J’avais fait préalablement mes armes en travaillant dans une société de produits finis à Marseille avant de fonder cette société.  

Quel est le positionnement de TechnicoFlor?

FPS : Le groupe TechnicoFlor est spécialisé dans la création de compositions parfumées, d‘extraits végétaux, de matières premières aromatiques et d’arômes alimentaires. Nous occupons une position centrale entre les matières premières et les produits finis, et nos parfumeurs-créateurs créent des parfums aux senteurs uniques. Innover pour imaginer les notes créatives de demain, tel est notre défi au quotidien.

Nous attachons une grande importance aux matières premières naturelles depuis presque 15 ans, nous étions les pionniers sur ce secteur et en sommes devenus les experts. L’excellence et la sécurité des parfums dépendent grandement de la qualité des matières premières et des huiles essentielles utilisées. En tant que fervents adeptes du naturel, nous accordons la plus grande vigilance aux richesses de la Nature qu’il est primordial de préserver. Notre mission est de savoir explorer le potentiel extraordinaire des plantes et de découvrir leurs fabuleuses facettes avec la plus grande sagesse et responsabilité.  Nous sommes capables aujourd’hui de proposer des parfums naturels avec les mêmes niveaux de créativité et de puissance que la parfumerie conventionnelle. Notre principal mission est de créer et d’innover en prenant en compte en priorité la protection de l’environnement.

Maxime Gransart, après un parcours dans des maisons prestigieuses telles que L’Oreal et Symrise, vous avez fait le choix de rejoindre TechnicoFlor. Quelle a été votre motivation ?

Maxime Gransart

Maxime Gransart : La rencontre avec François-Patrick Sabater, brillant visionnaire, d’une grande modernité, et la découverte de l’entreprise qu’il a fondée, avec aujourd’hui ses fils à ses côtés m’ont fait vibrer. J’ai découvert une pépite à taille humaine, des équipes créatives, des parfumeurs de talent, un incroyable potentiel de développement, une envie de faire des choses vraies et d’imaginer un lendemain plus responsable. Je n’ai donc pas hésité quand ils m’ont proposé de rejoindre le Groupe. 

Maxime, vous avez pour mission de renforcer l’activité de TechnicoFlor en Europe, quel est pour vous le plus grand défi ?

MG : À mon sens, c’est de continuer à nous développer en Europe mais aussi dans le reste du monde, tout en donnant à la parfumerie de demain plus de transparence et en la recentrant autour de l’humain. Cela passe par exemple par une palette créative de matières premières naturelles qui devront être toujours plus éco-responsables et exclusives.


Les trois quarts des clients finaux veulent être davantage informés sur ce que contient leur parfum*. Est-ce que vous croyez que cette tendance va perdurer ?

MG : Cette tendance dans l’univers du parfum reflète une tendance sociétale amorcée depuis plusieurs années maintenant. Les consommateurs souhaitent connaître la composition des produits, leur impact environnemental et surtout leur impact sur la santé. Chez TechnicoFlor, nous comprenons cette inquiétude et mettons tout en œuvre pour proposer aux marques des formules éco-responsables hautement respectueuses de l’environnement. 

*Source : Baromètre Fragrance Foundation France 2019, 30 000 passionnés des parfums interrogés

Quels sont vos prochains chantiers ? Comment voulez-vous faire évoluer technicoFlor ?

MG : Aujourd’hui, notre ambition est de développer encore plus notre engagement environnemental et sociétal avec deux nouveaux programmes. Le premier est un programme d’achats éco-responsables appelé « BETTER TOMORROW ». L’objectif ? Inciter nos fournisseurs à adopter des pratiques plus engagées et transparentes, et être capable, in fine, de proposer aux marques des compositions parfumées non seulement 100% naturelles, mais également éco-responsables en termes de respect de la biodiversité, d’utilisation de procédés moins polluants et de commerce équitable.

Le second programme concerne la biodégradabilité. Avec nos équipes réglementaires, nous avons mis en place un programme de calcul de la biodégradabilité de nos formules, qui nous permettra soit de formuler aux taux de biodégradabilité souhaités par nos clients, soit simplement de leur communiquer ce taux.

Tout cela doit se faire bien sûr sans entraver la créativité. Nous souhaitons aller au bout de cette démarche, favoriser la transparence et surtout la normaliser dans notre industrie, afin que nous puissions, tous ensemble, à nos niveaux et avec nos moyens respectifs, faire demain un peu mieux qu’aujourd’hui.

www.technicolflor.fr

Partager cet article

Fragrance Foundation Awards 2021