The Fragrance Foundation France

« Fragrances of the World » : la 29ème édition est prête !

La 29ème édition de Fragrances of the world est disponible.

Michael Edwards s’apprête à dévoiler la 29ème édition de son livre, Fragrances of the world, qui répertorie chaque année, avec une régularité d’horloge suisse, la totalité des parfums qui sortent dans le monde. Un travail de Titan qui n’a jamais rebuté notre Australien amoureux de Paris et sa petite équipe. Cependant, la multiplication des lancements lui avait fait dire il y a peu qu’il allait mettre un point final à cette aventure débutée en 1984. Un petit travail à l’époque, puisque le premier guide comptait 84 parfums… En 2011, 1220 fragrances nouvelles étaient comptabilisées, 1330 fragrances en 2012. On comprend les états d’âme. Mais regardons de plus près le cru 2012: certes, pas de ralentissement dans les lancements, mais, crise oblige, un souci d’amortissement des investissements, avec une capitalisation des maisons sur leurs marques fortes, avec modifications des concentrations et formules (eaux de parfum, eaux de toilette, élixirs, etc.) et un joli succès de la stratégie des « collections ». Les éditions limitées restent présentes, avec des saisonniers qui jouent les prolongations en cas de succès, rejoignant alors les lignes pérennes. Quant aux parfums de célébrités, très en vogue aux Etats Unis, ils accusent un net ralentissement (54 en 2012 vs 72 en 2011).Enfin, les parfums de niche continuent à progresser, à grands pas, passant de 276 en 2011 à 331.Et sembleraient moins souffrir de la crise économique que le circuit sélectif classique. Cette édition 2013 analyse 8500 parfums du monde entier, dont les 1000 de 2012, et son iconographie a été confiée à deux photographes et fleuristes australiens, Saskia Havekes et Gary Heery de Grandiflora Sydney (allez voir leur site, dépaysement et émotions garanties: grandiflora.net).
Pour ceux qui souhaitent commander cette bible: www.fragrancesoftheworld.com
(Pour les adhérents de la Fragrance Foundation, code de réduction à demander à la FFF)