The Fragrance Foundation France

Les métiers d’art à l’honneur

 

Pour sa 16ème édition, le Prix pour l’intelligence de la main a mis en lumière « la dimension sociale des métiers d’art français », comme l’a très bien exprimé Olivier Brault, Directeur général de la Fondation Bettencourt Schueller, le 20 octobre dernier, lors de la cérémonie de remise des trois distinctions. Parmi les lauréats, figurent en effet les deux co-auteurs d’une somme considérable de travail, de sensibilité et d’expertise: Christian Bessigneul, graveur, et Laurent Nogues, gaufreur, ont offert aux malvoyants la possibilité de découvrir notre patrimoine artistique. Des années de travail pour exprimer à travers un livre « à découvrir avec les doigts » la richesse du contenu iconographique d’une oeuvre  du XIVè siècle, la tenture de l’Apocalypse d’Angers. Ils ont reçu le Prix Talents d’Exception.
Par ailleurs, le prix Dialogues a récompensé Nicolas Marischael, orfèvre, et Felipe Ribon, designer, pour leur diffuseur à parfum baptisé Osmos, pièce en argent massif  contenant des billes parfumées. Suspendue, « la masse de l’objet lui accorde la force d’inertie nécessaire pour entraîner un mouvement giratoire permettant à l’air de circuler » et de libérer ainsi les molécules olfactives contenues dans les billes.
Enfin, c’est à la fois notre passé et notre futur qui a été récompensé, à travers le prix Parcours, décerné à l’Association ouvriers des Compagnons du Devoir et du Tour de France, pour son action en faveur de la formation des jeunes artisans d’art.
« Encourager les jeunes, c’est ce qu’il y a de plus beau » a conclu Françoise Bettencourt Meyers, Présidente de la Fondation Bettencourt Schueller, en clôture de la cérémonie.

©CAPA Pictures pour la FBS (photo des gagnants) « Cérémonie de remise du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main 2015 ».
©Sophie Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller