The Fragrance Foundation France

Le Codex des gestuelles de parfum par Aptar Beauty+Home

Vendredi 23 juin – Présentation au Grand Musée du Parfum

Appliquer du parfum ne se résume pas à un « pschitt » ! Il y a mille façons de se parfumer. En observant les rituels de parfumage à travers le monde, Aptar Beauty + Home a élaboré un Codex à la fois imagé et poétique afin de décrire des pratiques et gestes insoupçonnés : « fleurter », « ennuager », « débrumer » ou même « swaporiser »…

« Sprayducteur »

Jean-Jacques Ligny, Vice-Président Marketing & Communication d’Aptar Beauty + Home souligne que la division parfum souhaite « accompagner les marques dans les nouvelles orientations d’un marché en pleine transformation en proposant des innovations guidées par une dimension sensorielle. » L’un des enjeux de cette stratégie consiste à adapter les gestuelles du parfum en réinventant les modes d’application des formules classiques, mais aussi en innovant sur les formules alternatives comme les huiles ou les gels sur base aqueuse. La Petite, vaporisateur rapide, Precious, long time spray, Eternelle, poire chic et Note, touche sensuelle, témoignent des distinctions dans les modes de diffusion. La solution Note, destinée à l’origine aux absolus, eaux et concentrés de parfums s’accorde au désir d’un geste sophistiqué et précis se décline en Note Oil Edition, pour les huiles parfumées.

« Déliprécise »

Sabine Bouillet-Lubot, Strategic Marketing Manager Fragrance, a longuement étudié l’expérience des consommateurs qui actionnent du doigt les pompes des vaporisateurs. De ces études qualitatives menées aux quatre coins du monde (Brésil, France, Arabie Saoudite, Corée et Chine), elle a collecté des séries des gestes parfois sidérants, qu’elle a réunit dans un Codex visuel et lexical. Ce contenu, accessible en ligne et sur appli, a vocation d’être progressivement enrichi. Le Codex renouvelle le regard sur un geste apparemment banal et établit une segmentation fine dans les rituels intimes de parfumage. «Pour certains gestes complexes, on peut parler de véritables chorégraphies. » analyse Sabine Bouillet-Lubot. « Un rêve ultime ressurgit de façon récurrente chez le consommateur : se parfumer en s’imprégnant tout entier d’un nuage de fragrance, comme s’il y pénétrait». En puisant l’inspiration directement auprès du consommateur, le Codex permet de libérer de la créativité et d’imaginer de nouvelles formes de développement.

« Fleurter »

Cette démarche créative s’appuie sur des écrits de Jean-Claude Ellena relatant les souvenirs liés aux gestes du parfum, qu’il a pu observer un peu partout. La section « Se parfumer » du Grand Musée du Parfum, dont Aptar est partenaire, expose un projet chorégraphique artistique inspiré de cette mémoire du corps. Le rêve ultime d’Aptar Beauty + Home ? Proposer aux marques d’intégrer un scénario gestuel dès la création du concept du parfum.

Découvrez le Codex des gestuelles de parfum