The Fragrance Foundation France

FIFI Awards d’Or 2015

Sa mission sera de sélectionner, dans la short-list de parfums de prestige décidée par les professionnels, le parfum féminin et le parfum masculin dont le flacon + la fragrance + la communication font l’unanimité de tous pour l’excellence de leur réalisation et de leur créativité.
Ces deux parfums se verront remettre un FIFI d'Or, une nouveauté de cette édition 2015.

Voici le jury présidé par Jean Paul Gaultier

1I0A7053

De gauche à droite et de bas en haut : Dorothée Gilbert, Jean Paul Gaultier, Diane Pernet, Ali Mahdavi, Laurent Korcia, Bernadette Langlais, Pierre Hermé

Constitué de personnalités du monde artistique et culturel placées sous la présidence de Jean Paul Gaultier, ce jury a eu pour mission de désigner le parfum féminin et le parfum masculin de prestige dont le flacon, la fragrance et la communication ont fait l’unanimité de tous pour l’excellence de leur réalisation et de leur créativité, à partir d’une shortlist établie par le collège des votants. Qui sont ils ? Vous le saurez en découvrant leur vie, leur oeuvre, et quelques photos de leur réunion secrète….Résultats le 7 avril au soir !

 

1I0A6906DIANE PERNET, REDACTRICE DE MODE INTERNATIONALE ET CREATRICE MULTIMEDIA DANS CET UNIVERS

Considérée comme une pionnière dans le monde des blogs de mode avec
‘A Shaded View on Fashion’ (ASVOF), la rédactrice de mode Diane Pernet est reconnue comme se positionnant à la pointe des films de mode, en mettant à disposition un nouvel environnement interactif grâce auquel les artistes, photographes et designers peuvent collaborer. Après avoir fait un travail de création pendant treize années sous sa marque éponyme, Diane Pernet a déménagé à Paris à la fin des années 90, travaillent en tant que créatrice de costumes pour le film Golem l’Esprit d’exil en 1991. Journaliste digitale pour Joyce, Elle, France et Vogue Paris, elle a lancé ASVOFF en 2005.

En 2006, Diane a été chargée par Mark Eley de « Eley Kishimoto » de faire un film pour le lancement de leur mode masculine. Avec le tournage, Diane Pernet a posté sur son blog le voyage de Londres à Monte Carlo. Le projet a servi de tremplin pour le lancement d’un festival de film de mode : «You Wear it Well» au CineSpace de Los Angeles en 2006, posant ainsi les fondations pour l’ASVOFF en 2008. Le festival présente une compétition de courts métrages, longs métrages, documentaires, conférences, performances et inaugurations. Diane Pernet a été reconnue en 2008 pour son esprit de pionnier dans les médias numériques quand elle a été invitée à faire partie d’un jury appelé à apprécier une exposition de mode séminale au Metropolitan Museum of Art. En Septembre 2014, Diane Pernet recevait de la Fédération asiatique de Couture le prix d’excellence pour sa contribution au journalisme de mode. En 2013 puis en 2014, elle comptait parmi les « BOF 500 » : les personnes qui façonnent l’industrie mondiale de la mode. Créatrice aux multiples talents, elle détient un diplôme en cinéma et communications de l’Université Temple en Amérique, et a également suivi les cours de la prestigieuse Parsons et du FIT (Fashion Institute of Technology). En Février 2015, elle a lancé chez Liberty à Londres « Diane Pernet Paris », une série de quatre parfums: « To Be Honest », « Wanted », « In Pursuit of Magic » and « Shaded ».

http://ashadedviewonfashion.com

 

1I0A6940

Dorothée Gilbert

DOROTHEE GILBERT, DANSEUSE ETOILE A L’OPERA NATIONAL DE PARIS

Dorothée Gilbert, danseuse étoile à l’Opéra National de Paris, est l’ambassadrice de la maison Repetto depuis janvier 2012. Danseuse mondialement connue et à la fois très accessible, elle incarne à travers sa technique, sa sensibilité et sa grâce, les valeurs que Repetto souhaite véhiculer. Elle commence la danse au Conservatoire de Toulouse et intègre l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris en 1995. Cinq ans après, elle est engagée dans le corps de ballet. En 2002, elle est promue Coryphée, puis Sujet en 2003.

Après voir été promue Première Danseuse en 2005, elle est nommée Etoile à l’issue de la représentation de Casse-Noisette (Rudolf Noureev) le 19 novembre 2007.

C’est le photographe James Bort qui a réalisé les visuels pour la campagne de publicité de Repetto. Il est depuis devenu son mari…

http://www.dorotheegilbert.com

 

BERNADETTE LANGLAIS, Maître distillateur de Cointreau

Bernadette Langlais, Maître Distillateur de la Maison Cointreau à Angers, aime se plonger dans l’histoire de la Maison. C’est en explorant les archives, qu’elle trouve les références d’une création ancienne qui associe le cognac au Cointreau, appelée « Majestic ». Elle s’est inspirée de ces références pour créer Cointreau Noir en y ajoutant sa touche personnelle. Cointreau Noir est le mariage subtil de l’équilibre parfait des écorces d’oranges douces et amères de Cointreau et de l’élégance du Cognac Rémy Martin. Il se déguste pur, sur glace et dans de merveilleux cocktails.

Fondée en 1849, La Maison Cointreau, distillateur liquoriste, a acquis une renommée internationale. Cointreau est la liqueur de référence, élaborée à partir d’écorces d’oranges douces et amères, créée par un fondateur visionnaire, Édouard Cointreau.

Rémy Cointreau est l’un des grands opérateurs du marché mondial des Vins & Spiritueux avec un chiffre d’affaires de 1 031,6 millions d’euros pour l’exercice clos au 31 mars 2014 et environ 1800 collaborateurs. Le Groupe, dont les origines sont charentaises et remontent à 1724, résulte du rapprochement, en 1990, des sociétés holding des familles Hériard Dubreuil et Cointreau, contrôlant respectivement E. Rémy Martin & Cie SA et Cointreau & Cie SA. Rémy Cointreau possède un portefeuille de marques internationales et haut de gamme, dont les cognac Rémy Martin et Louis XIII, les liqueurs Cointreau et Passoa ainsi que les spiritueux Metaxa, Mount Gay, St-Rémy, Bruichladdich et The Botanist. Rémy Cointreau est coté sur NYSE Euronext Paris.

http://www.remy-cointreau.com

http://www.cointreau.com

 

1I0A6899

Ali Mahdavi, Diane Pernet, Jean Paul Gaultier, Dorothée Gilbert

JEAN PAUL GAULTIER, GRAND COUTURIER ET CREATEUR DE PARFUMS

Surnommé « l’enfant terrible de la mode » dès ses premiers défilés dans les années 1970, Jean Paul Gaultier est incontestablement l’un des créateurs les plus importants de ces dernières décennies. Sa mode avant-gardiste a saisi très tôt les préoccupations et les enjeux d’une société multiculturelle, bousculant avec humour les codes sociologiques et esthétiques établis.

Il met en scène et sublime la femme, en s’appuyant sur des figures classiques et universelles de la séduction féminine (la garçonne, la femme fatale …) qu’il utilise à son profit et à contrepied, avec le côté transgressif et licencieux qu’on lui connait.

Imaginer la femme en parfum, c’est le défi olfactif que Jean Paul Gaultier s’est lancé lors de la création de Classique en 1993

En 1995, avec panache et infiniment d’humour, le couturier annonçait les nouveaux codes de la parfumerie masculine, ceux qui décomplexent la virilité des hommes.

Le Male emprunte les codes de la parfumerie féminine… sans pour autant que l’homme renonce à sa virilité, bien au contraire ! Le Male, « un homme dur au cœur tendre ».

Classique et Le Male : deux immenses succès internationaux imaginés par
Jean Paul Gaultier et développés par Beauté Prestige International.

www.jeanpaulgaultier.com/fr

 

1I0A6960

Ali Mahdavi, Diane Pernet, Jean Paul Gaultier

ALI MAHDAVI, PHOTOGRAPHE

Né à Téhéran et arrivé en 1981 à Paris à l’âge de 7 ans, Ali Mahdavi est un artiste pluriel, tantôt plasticien, photographe, directeur artistique et réalisateur. Après l’école Boulle, puis l’Ecole Duperré, il rejoint en 92 le studio de création de Thierry Mugler en tant que styliste, pendant deux ans. En 1996, il est admis à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. effectue un échange de six mois avec le département peinture du Royal College of Art de Londres et sort diplômé des Beaux-Arts deux ans plus tard, avec les félicitations du jury à l’unanimité.

A 26 ans, suite à une exposition de son travail de plasticien et de photographe à la Galerie 213, Ali Mahdavi est repéré par l’univers de la mode et commence à shooter pour des magazines prestigieux. S’ensuivent des campagnes de publicité pour de grandes marques (photographies et vidéos) et des photographies de nombreuses personnalités de la mode et du cinéma. Il s’impose en quelques années comme « l’ambassadeur du Glamour », jouant avec la lumière pour magnifier et révéler une beauté exubérante et mystérieuse, inspiré par l’éclat hollywoodien des années 30, 40 et 50. Dans cette continuité, il devient directeur artistique de la revue « désir » du Crazy Horse Paris, avec le chorégraphe Philippe Decouflé. En 2011, il est lauréat du Grand Prix du Centre du Luxe.

En 2013, il réalise un court-métrage dans lequel il explore les ténèbres de l’inceste et de la mort, Forbidden Love. Il co-écrit actuellement un long- métrage avec Jean-Claude Carrière, Kâbâret Golestan.

Campagnes  de publicité : Cartier, Cointreau, Dom Pérignon, Bill Blass, Balmain, Emanuel Ungaro, Thierry Mugler Parfum, Christian Louboutin, Agent Provocateur, Loulou de la Falaise, Piaget, Roberto Cavalli, Dita Von Teese Parfum, Dita Von Teese Beauté, Ararat, Links of London, BNP, Wonderbra…

www.alimahdavi.net

 

1I0A6965

Pierre Hermé, Dorothée Gilbert

PIERRE HERME, PATISSIER

Héritier de quatre générations de boulangers pâtissiers alsaciens, Pierre Hermé a commencé sa carrière à l’âge de 14 ans, auprès de Gaston Lenôtre.

Célébré en France, au Japon et aux États-Unis, celui que Vogue a surnommé « Picasso of Pastry » a apporté à la pâtisserie goût et modernité. Avec « Le plaisir pour seul guide », Pierre Hermé a inventé un univers de goûts, de sensations et de plaisirs. Son approche originale du métier de pâtissier l’a conduit à révolutionner les traditions les mieux établies. Par exemple, éliminer les décors excessifs ou inutiles qui encombrent les pâtisseries, ou encore « utiliser le sucre comme le sel, c’est-à-dire un assaisonnement qui permet de relever d’autres nuances de saveurs » et enfin remettre en question son propre travail, en explorant de nouveaux territoires du goût ou en revisitant régulièrement ses propres recettes.

Tout cela a valu à Pierre Hermé de nombreux qualificatifs élogieux – « Pastry Provocateur » (Food & Wine), « Pâtissier d’avant-garde et magicien des saveurs » (Paris Match), « Kitchen Emperor » (New York Times), « The King of modern pâtisserie » (The Guardian) – les honneurs et les décorations aussi, mais avant tout la reconnaissance admirative des gourmands.

Créée en 1997 par Pierre Hermé et Charles Znaty, La Maison Pierre Hermé connaît depuis 2010 une rapide expansion au niveau international avec plusieurs dizaines de points de vente en Europe, en Asie et au Moyen-Orient.

http://www.pierreherme.com

 

1I0A6973

Dorothée Gilbert, Laurent Korcia, Ali Mahdavi

LAURENT KORCIA, VIOLONISTE

Parrainé dès son plus jeune âge par Pierre Barbizet et formé au Conservatoire national supérieur de musique de Paris par Michèle Auclair, elle-même disciple de Jacques Thibaud et George Enesco, Laurent Korcia est l’un des violonistes les plus reconnus de sa génération.

Soliste de l’année aux Victoires de la musique et Chevalier des Arts et Lettres, il se voit également décerner le Prix Georges Enesco de la SACEM ainsi que le Grand Prix de l’Académie du disque Charles Cros.

Invité à jouer en soliste sous la direction des plus grands chefs, Laurent Korcia donne régulièrement des récitals de violon seul aux programmes allant de Bach aux compositeurs d’aujourd’hui, ainsi que l’intégrale des Sonates d’Ysaÿe auxquelles il consacre son premier disque. Depuis son enregistrement des Sonates d’Ysaÿe jusqu’à BartóKorcia (Concerto n°2 avec le CBSO et Sakari Oramo, Sonate pour violon seul, Contrastes, Sonate n°1), reconnus comme des enregistrements de référence, Laurent Korcia propose par ailleurs des disques qui rencontrent un large public (Danses, Doubles Jeux avec Michel Portal, Jean-Efflam Bavouzet, Tatjana Vassilieva, Michael Wendeberg… ainsi que le Stabat Mater de Bruno Coulais avec Guillaume Depardieu). Laurent Korcia joue le violon Zahn de Stradivarius (1719) qui lui est prêté par le groupe LVMH Louis Vuitton-Moët-Hennessy.
http://www.naive.fr/artiste/laurent-korcia